I-Deal Development, créateur de croissance


Frédéric Bonan fonde, en 2005, le cabinet de conseil en stratégie I-Deal Development. Pour accompagner ses clients, il s’appuie sur son expérience dans le domaine des opérations de rapprochement et ses nombreux succès dans le développement des PME. Ses activités s’articulent à la fois autour du conseil stratégique à vocation opérationnelle auprès des entrepreneurs et du conseil en opérations capitalistiques de « haut de bilan » (acquisitions, cessions, augmentations de capital). Cabinet de conseil généraliste, I-Deal Development travaille avec des investisseurs, des actionnaires, des managers et des chefs d’entreprise afin d’accompagner les PME dans toutes les étapes-clés de leur développement interne et externe et de les aider à créer de la richesse. 
Frédéric Bonan aide les entrepreneurs ambitieux à devenir grands. Une ambition couronnée de succès.

Exemples de clients :

Frédéric Bonan détecte immédiatement le potentiel de la société Filorga, laboratoire spécialisé sur les produits anti-âge. Il accompagne les fondateurs au moment où la Société ne fait que 3.5 M€ en 2006. Il construit alors avec Rothschild un nouveau projet sous la houlette de Didier Tabary. Aujourd’hui Filorga est présent dans de nombreux pays et dépasse largement 50 M€ en 2015.

Le groupe Walor, industriel spécialisé dans la fabrication de pièces automobiles. Séduit par l’énergie de famille dirigeante, Frédéric Bonan accompagne l’entreprise vers fin des années 2000 alors qu’ils ne font que 8 M€. Le groupe dépasse désormais les 50 M€, sous la direction de son PDG Eric Lorin, et possède des usines au Mexique, en Roumanie et partout en France. De nombreux projets sont encore dans les cartons.

L’écosystème Alan Allman piloté par Jean-Marie Thual, un manager énergique et efficace. Le projet commence en 2009 avec 1.5 M€ et fait 52 M€ en 2016, avec une présence dans 5 pays. Il fait partie du conseil de surveillance.

Le groupe Indien Aequs, fabricant de pièces pour l’aéronautique. Frédéric Bonan en est l’« Advisory board member ». Il s’entend à merveille avec son fondateur Aravind Melligeri, un visionnaire. Il contribue à l’implantation du groupe en France et lui permet de passer de quelques dizaines de millions d’Euros à plus de 100 M€ devenant ainsi un acteur de référence dans le paysage français.

Le groupe américain Quest Global, sous la main de Ajit Prabhu, un brillant manager. Point de départ : 25 M€, aujourd’hui présents dans le monde entier et comptant près de 6000 collaborateurs.